Les pilotes commerciaux blâment les époque d’interruption de la contagion moyennant les errata en vol

[ad_1]

(CNN) – Le relâchement le encore bétail de l’écho de l’navigation novateur signifie que de grouillant pilotes de bordure passent des semaines ou des salaire de la contagion de coronavirus au limité à la construction. Lorsqu’ils retournent chez le logement, certains admettent qu’ils manquent de fidèle , et agir bouler la Afrique s’avère encore ardu que dressé. “C’rencontrait mon antécédent vol en voisin de 3 salaire”, a caractères un aviateur chez un parenté de juin expliquant par conséquent il ou lui-même a chemise de nuit d’vivifier le logique admonestation d’antigivrage. “J’ai placé marre de garantie en pieux que total ceci me reviendrait pendant une” soutenu naturel “. licenciement déposé chez un logique confédéral de maintenance des errata de l’navigation. Une mémoire de CNN des procès-verbaux accessibles au allocutaire, qui ont été mis en sentence chez un juvénile parenté du Los Angeles Times, a prouvé que les pilotes de hausse obligé que à eux compétences n’vivaient pas encore pointues qu’ils l’avaient dressé. L’anticipation après le logique de parenté sur la confiance volante régi par la NASA est que le fable d’créature audible sur les errata permet une mémoire et des améliorations qui rendent l’navigation encore sûre. Les procès-verbaux sont dépourvus d’informations d’authentification – analogues que la cohorte volante et les aéroports impliqués – et relations publics chez une carcasse de hasard gouvernementale. -rapport de givrage. “Parce que de croquer un vol derrière une bascule d’relâche, j’aurais dû sacrifier encore de époque à corriger mes offices.” Les compagnies aériennes et la Federal Aérospatiale Tendance ont mis en assuré des systèmes moyennant défendre les pilotes à demeurer en fidèle. Le aviateur voisin de trio salaire sinon vol approchait brièvement d’une régi fédérale qui exige une instruction ampliatif moyennant les pilotes qui ne sont pas bien richesse sur une bascule de 90 jours. Le discréditant, subséquent l’entraîné en confiance volante Peter Goelz, est que les catastrophes aériennes sont couramment à la fin d’une palissade qui commence par une explicable étourderie. “Ces hommes d’errata bien banales – ce qui semblent créature banals – peuvent véritablement causer des actualité terribles”, a loyal Goelz, qui est un programmeuse de l’navigation de CNN et préhistorique responsable habituel de le Habitant Exil Safety Board, qui ordre sur les accidents. « Je me trompais » L’un des problèmes les encore saint-émilion identifiés chez les procès-verbaux rencontrait un horloge qui a atterri sinon l’approbation des contrôleurs aériens. Les pilotes de ce vol ont été submergés de turbulences et d’méconnaissables délassements à l’rattachement de l’altiport, a caractères l’un des pilotes, et ils “ont oublié d’extorquer l’approbation d’arrivée”. ” a caractères ce aviateur. “Je pense que ceci a été approprié en économe chez cet lutte.” Étranges pilotes ont prescrit une dévers relativement à l’bosse qui à elles avait été assignée, et un a annoncé le fable de solliciter la barbare avenue – des décisions qui, si un discordant horloge s’rencontrait trouvé à alentours, auraient pu agissant à une débarquement. L’un a loyal qu’derrière un antécédent vol en débonnaireté en hétéroclites salaire, il a été abasourdi de agir une étourderie en agent la allure de l’horloge. “J’ai pensé indûment que j’avais fable bouler la Afrique… également la ouverture halte s’est si capital décédée.” Étranges pilotes ont prescrit une grille incorrecte des ordinateurs de vol ou des radios. Un leader de bordure qui a prescrit actif hybride la barbare bascule à l’rattachement d’un altiport a loyal qu’il “n’avait pas gauchi depuis quelques salaire” ; sur l’discordant estrade se existait un confrère qui “n’avait pas gauchi depuis 6 semaines”. « Quelques-uns nécessitons intégralement créature encore conscients de la allègement de nos compétences à économe que moi-même volons moins. » Groupe de récupération Quelque lunette, vers 400 pilotes passent par les programmes de instruction d’American Airlines. La confection des vols simulés chez des simulateurs de vol planches commence individu le chauffer du astre et les derniers atterrissages simulés ont position derrière minuit. Jim Thomas, un guide en même temps que 35 ans d’esquisse qui dirige présentement la instruction et les standards de vol pendant American, a loyal que son ramassis n’rencontrait pas un secret. aux pilotes fantôme de ponts. Quelques pilotes passent du époque ailleurs du bastion de gestion moyennant des raisons médicales ou personnelles, et d’méconnaissables retournent chez l’action derrière actif été appelés moyennant le corvée soldat. les agir requalifier », a loyal Thomas à CNN chez une conversation. “Quelques-uns n’allons pas à elles consentir de saisir sur la bordure beaucoup qu’ils ne seront pas intégralement entraînés et prêts à saisir.” Chez une emménagement à Dallas et une discordant à Charlotte, en Caroline du Arctique, les pilotes se rendent chez les simulateurs moyennant poser en fidèle à eux compétences. Chez une chambre de éclat, un prescripteur a présenté aux pilotes des diapositives sur la grille de l’machine du responsable de vol. A alentours, les pilotes pilotaient des scénarios chez le pasticheur – de grandes barriques soutenues par des pieds hydrauliques qui ressemblent, de l’externe, à des capsules spatiales blanches. Curtis Joens est un guide étasunien qui vient de fouiller d’un licenciement de quatre salaire – le antécédent de ses trio décennies de hémicycle. Joens a loyal qu’en beaucoup que aviateur encore aguerri, il s’rencontrait évanoui de son enfantement moyennant allouer aux pilotes de standing moindre la filon de prolonger à saisir. Joens a loyal qu’il avait soigné individu de améliorer ses compétences au générosité de instruction. Il a dit qu’un prescripteur a commenté derrière un succession de pasticheur que son époque ailleurs du logement n’rencontrait pas sensible. La clé d’un vol en toute confiance, a loyal Joens, est la style réfléchi laquelle les pilotes abordent à elles enfantement. OK, démarrez les moteurs et volez voisin du estrade de à nous caleçon”, a-t-il loyal à CNN. “Il existe une note de dominé et une épistémologie moyennant total ce que moi-même faisons, du dominé en source au engrenage des moteurs, au transport, au envol.” American a analysé ses pilotes et insiste sur le fable que la contagion n’a pas attiré une dépérissement de à eux compétences. Joens a pareillement lesdits pilotes ont une dialogue individu le vol moyennant cancaner de toute embûche, qui inclurait le époque d’distraction du enfantement. “Réalisez naïvement que vous-même avez quelques pilotes là-haut, ils se soutiennent, ils se regardent, ils se défient”, a-t-il loyal. Les compagnies aériennes effectuent retenant vers 45% de vols en moins que d’comportement, subséquent au regroupé faiseur Airlines For America. Pourtant l’ingéniosité espère que les voyages se rétabliront à économe que de encore en encore de individus recevront des vaccins pour les coronavirus. Ce parangon de fermenté est ce qu’il faudra moyennant qu’un encore étendu presse de pilotes reprennent le vol. En attendant, c’est un gêne que les compagnies aériennes surveilleront. .

[ad_2]

Départ link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *